Léon Tolstoï

Découvrez Léon Tolstoï, talentueux écrivain russe du XIXème siècle.

Biographie de Léon Tolstoï

Le comte Lev Nikolaïevitch Tolstoï est né en 1928 à Iasnaïa Poliana, immense domaine familial situé à proximité de la ville de Toula, cité de Russie occidentale sise à 200 kilomètres au sud de Moscou. Sa mère meurt alors qu’il est encore jeune, laissant cinq enfants derrière elle (Serge, Nicolas, Dimitri, Léon, Marie). Jusqu’à huit ans, le petit Léon Tolstoï grandit à la campagne, puis rejoint la ville pour y recevoir une éducation de meilleure qualité. La jeunesse de Tolstoï est ponctuée de drames, puisque son père décède alors qu’il n’a qu’onze ans.

Est-ce la faute à ses drames ? Léon Tolstoï se détourne jeune des études, et après tenté d’administrer au mieux ses biens fonciers, il opte pour une vie dissolue qui, de Toula à Moscou, n’est qu’alcool et jeux de cartes. Il s’essaye ensuite à la vie militaire, et sa première expérience martiale donne le livre Cosaques. D’autres livres suivent, qui connaissent un franc succès, mais qui ne convainquent pas Léon Tolstoï de se consacrer à la littérature. Mais n’ayant pas le goût du sang, il se détourne aussi de la voie des armes.

Un temps retiré dans le domaine familial d’Iasnaïa Poliana, Tolstoï se prend à rêver à une famille. Il épouse Sophie, seize ans plus jeune que lui, mais cette union n’efface pas en lui le goût de la solitude. Sa carrière d’écrivain est encore devant lui, malgré les succès du passé. Jusqu’à sa mort, il marque sa différence autant par ses actes que ses oeuvres.

Léon Tolstoï finit sa vie comme un vagabond, malgré un mariage fécond et des revenus importants. Il meurt d’une pneumonie, seul, à proximité de son riche domaine d’Iasnaïa Poliana …

Ses romans historiques, nouvelles et livres

Si Léon Tolstoï n’a pas écrit beaucoup de romans, il n’en demeure pas moins un auteur prolifique, à l’origine de nombreux essais et nouvelles, d’autobiographies et même de pièces de théâtre.

Ses romans sont les suivants :

  • Les Cosaques, paru en 1863
  • Guerre et Paix, paru en 1864-1869
  • Anna Karénine, paru en 1873-1877
  • Résurrection, paru en 1899

Nous pouvons ajouter, dans son oeuvre, ses quatre autobiographies :

  • Enfance, publié en 1852
  • Adolescence, publié en 1854
  • Jeunesse, publié en 1855
  • Ma confession, publié en 1879-1882

Ses deux pièces de théâtre :

  • La Puissance des ténèbres (1887)
  • Les Fruits de la science (1890)

Quelques nouvelles centrales de l’oeuvre de Léon Tolstoï :

  • Récits de Sébastopol, que l’on retrouve aussi sous le nom de Récits du Caucase, (1855)
  • La Mort d’Ivan Ilitch (1886)
  • Mikhaïl, (1893)
  • Maître et serviteur (1895)
  • Le Père Basile (1906)