Histoire des Borgia

  • Posté le : 14 octobre 2011 par par

Nous vous avons récemment présenté, sur Roman-historique.fr, un livre sur les Borgia de Claude Mossé. Afin de replacer celui-ci dans son contexte historique, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir un article sur l’histoire des Borgia.

Genèse de la famille Borgia

Les Borgia doivent leur nom à une ville d’Aragon, la cité de Borja. Ils quittèrent le havre relatif de Borja pour se porter au-devant des Sarrazins. Ils luttèrent pour la reconquête de la ville de Xàtiva, dans le Royaume de Valence, qui eut lieu en 1242. ils s’y installèrent une fois celle-ci prise.

Commandez en ligne la série : Les Borgia (Canal +)

L’aventure vaticane

Mais l’histoire des Borgia, famille noble et puissante certes, mais comme le furent bien d’autres maisons du Moyen-âge, s’est érigée au rang de mythe grâce à la mainmise qu’elle opéra sur la Cour Pontificale pendant de nombreuses années, et par les scandales qu’elle provoqua.

Comme souvent, le hasard a participé à façonner la légende. Le premier pape de la famille s’appelle Alfonso Borgia. Né en 1378 à Canals, une ville espagnole, il entre dans les ordres et est très vite remarqué pour ses qualités d’orateur, ses connaissances théologiques et son sens de la diplomatie. Il se rapproche du roi d’Aragon, et est élevé à la dignité de cardinal en 1444. À la mort de Nicolas V, les dissensions entre les familles Colonna et Orsoni rendent l’élection d’un nouveau pape difficile. Finalement, le choix se porte sur Alfonso Borgia, qui est âgé de 77 ans et connu pour son tact diplomatique. Il monte sur le Saint-Siège sous le nom de Calixte III le 8 avril 1455.

Durant les trois ans que dura son pontificat, Calixte III s’évertue à relancer la guerre sainte contre les Ottomans. Il est aussi connu pour avoir favorisé la réhabilitation de Jeanne d’Arc. Mais ses détracteurs lui reprochent son népotisme. Deux de ses neveux deviendront cardinaux grâce à lui. Il a aussi eu un enfant naturel, François, qui connaîtra une brillante carrière ecclésiastique.

Rodrigo, son neveu, ne se contentera pas de la pourpre cardinalice, puisqu’il devient lui aussi pape. À 25 ans seulement, il est élevé au rang de cardinal. Il devient pape en 1492, et prend le nom d’Alexandre VI. Sa vie dissolue fait les gorges chaudes d’une bonne partie de la Chrétienté, et suscite des mouvements d’indignation qui vont jusqu’à favoriser la Réforme et le protestantisme.

L’histoire des Borgia : un parfum de souffre

Plusieurs membres de la famille ont eu un comportement sulfureux. Si Alfonso a eu des enfants illégitimes, ce comportement licencieux n’était toutefois pas rarissime en ce temps. Rodrigo pour sa part commet de bien pires scandales, et avec sa fille Lucècre entache l’histoire des Borgia d’actes graves et honteux. Il est ainsi accusé d’avoir organisé, en compagnie de Lucrèce, de véritables orgies, dont une soirée le 31 octobre 1501 qui vit la participation de cinquante prostituées entièrement nues.

Lucrèce Borgia, qui s’est mariée trois fois, est réputée pour sa conduite volage. Elle alla même jusqu’à faire assassiner son second mari car elle ne pouvait obtenir de son mariage. Découvrez la biographie détaillée de Lucrèce Borgia

César, un autre enfant illégitime de Rodrigo, est resté célèbre pour ses actes de cruauté. Il aurait assassiné au château Saint-Ange le seigneur de Faenza qu’il aurait ensuite jeté dans le Tibre. Il est aussi le meurtrier du second mari de sa soeur.

Protecteurs des arts

Mais, si on retient de l’histoire de la famille Borgia les actes horribles qu’ils ont commis, on ne peut pas passer sous silence son engagement fort  pour les arts. Lucrèce, ainsi, devient protectrice des arts. L’Arioste et Pietro Bembo célèbrent son action en ce domaine.

L’histoire de la famille ne s’arrête pas à la fin de la parenthèse pontificale. Citons aussi, comme illustre descendant, Francisco de Borja y Aragón, qui fut nommé vice-roi du Pérou en plein âge d’or du royaume d’Espagne.