Le mystère du jardin romain, de Jean-Pierre Néraudau

Le mystère du jardin romain est un véritable polar se déroulant au temps lointain de la Rome impériale.

L’histoire du mystère du jardin romain

Un fait divers nous a été relaté par Tacite. L’épouse d’un riche patricien, noble romain, a été retrouvée assassinée. Evidemment, les soupçons se portent en premier vers son mari. Mais les indices manquent et rien ne permet de prouver sa culpabilité.

Etant donné la renommée de la famille, le scandale pourrait éclabousser toute la noblesse de la ville. L’empereur Tibère en personne décide de s’intéresser à l’affaire, afin d’éviter d’autres drames. Mais le véritable meurtrier, particulièrement rusé, déjoue les investigations et distille le doute, rédigeant notamment un texte sibyllin destiné à rendre l’enquête plus brouillée encore. Tous les personnages présents dans Le mystère du jardin romain apparaissent comme des coupables en puissance. Qui croire ? Qui accuser et qui innocenter ?

Les passions des uns interfèrent avec les ambitions politiques des autres, rendant encore plus difficile l’élucidation de ce drame.

Pourquoi faut-il le lire ?

Jean-Pierre Néraudau parvient à restituer avec fidélité l’ambiance étrange, légère et pesante, parfois fantasmatique, qui régnait alors parmi les grandes familles de la Rome de Tibère. L’art est omniprésent, ainsi que la symbolique de ces masques colorés et grimaçants que portaient les acteurs et les riches patriciens en quête d’amusement. Les relations à la fois sociales et récréatives, souvent empreintes d’érotisme, qui se tissaient alors entre les personnes des deux sexes constituent l’un des autres axes du roman Le mystère du jardin romain

La plume de Jean-Pierre Néraudau, classique et de qualité, est l’un des autres atouts de ce livre qui a remporté en 1992 le Prix Jean d’Heurs du Roman Historique.