Petite histoire du Roman Photo

Connaissez-vous le roman photo ? Si ce genre est tombé en désuétude, remplacé notamment par la bande-dessinée et les nouveaux formats numériques, il a connu son heure de gloire. Avec l’aide de Patronum Photographie, je vous propose une petite rétrospective sur ce genre méconnu, et associé à de nombreux clichés (pardon pour le jeu de mots).

Qu’est-ce qu’un roman photo ?

Un roman photo est un genre narratif très proche de la bande-dessinée. La principale différence consiste en l’utilisation de photographies au lieu de dessins. Ces photos sont parfois accompagnées de textes, qui peuvent être disposés dans des phylactères (bulles).

Naissance et âge d’or du roman-photo

L’association entre textes et photographies n’est pas nouvelle, puisqu’elle a fait son apparition au XIXe siècle. Dès 1896, la librairie Nilsson située à Paris a lancé une collection de romans illustrés à l’aide de phototypes. L’éditeur parlait alors de « Roman inédit illustré par la photographie d’après nature ».

Le roman-photo moderne, tel qu’on le connait, date d’après la seconde guerre mondiale. Ce genre littéraire nous vient d’Italie, et on le devrait à un jeune scénariste, Stefano Reda. Il réalise sa première œuvre en 1947 dans le magazine Il Mio Sogno. D’autres sources évoquent le nom de Cesare Zavattini.

En France, le roman-photo arrive en 1949 dans le magazine Festival. Il connait son âge d’or pendant près de deux décennies, devenant une véritable « industrie » avec des productions innombrables.

Le début des années 1970 marque le début de la fin. Le genre décline et finit par disparaître presque totalement. vous pouvez cependant toujours retrouver et lire des romans photos en ligne.

La fin d’un genre mineur à l’aspect kitsch assumé

Le roman-photo est réputé pour ses histoires d’amour à l’eau de rose, avec des scénarios souvent cousus de fil blanc. Nous pourrions comparer, dans une certaine mesure, ce genre littéraire aux feuilletons télévisés produits par AB Production.

La concurrence de la télévision, média de masse par excellence, est certainement l’une des raisons les plus évidentes du roman photo. Ce genre, en effet, ne peut pas explorer sans coûts financiers conséquents des mondes historiques, contrairement à la bande-dessinée où la limite est l’imagination du dessinateur.

Le numérique a permis d’explorer d’autres voies, comme les romans photos personnalisés.