Elle s’appelait Sarah, de Tatiana de Rosnay

Découvrez Elle s’appelait Sarah, un roman de Tatiana de Rosnay.

L’histoire d’Elle s’appelait Sarah

Il ne fait pas bon de porter l’étoile jaune quand on habite Paris, en 1942. Sarah, jeune fille de tout juste dix ans, est arrêtée au mois de juillet avec ses parents. La police française a débarqué, en plein coeur de la nuit, pour les emmener. Elle parvient à cacher son petit frère, et promet de revenir le chercher dès qu’elle le pourra.

En 2002, Julia Jarmond, journaliste américaine qui a épousé un Français, doit couvrir la commémoration de l’une des plus sombres pages de l’Histoire de France : la commémoration de la rafle qui mena des milliers d’innocents au Vél d’Hiv.

Lors de ses investigations, elle croisera Sarah, aujourd’hui âgée de 70 ans. Sa vie alors va changer à jamais.

Commandez « Elle s’appelait Sarah » chez Amazon

Pourquoi faut-il le lire ?

On ne peut pas dire, avec l’importante littérature sur le sujet, que le travail de mémoire n’a pas été fait. Mais il est toujours bénéfique de bénéficier d’un éclairage nouveau, et Elle s’appelait Sarah joue ce rôle à merveille. Ce livre est un livre de mémoire, certes, pour ne pas oublier. Mais il est aussi un livre de pardon : peut-on faire autrement que de pardonner ? Tatiana de Rosnay, avec son best-seller Elle s’appelait Sarah, saura vous émouvoir et vous toucher au coeur : le succès, d’ailleurs, est au rendez-vous : ce roman a été traduit en de nombreuses langues et est disponible dans trente-quatre pays.