Rendez-vous au moulin du diable, de Jean Contrucci

Le roman Rendez-vous au moulin du diable est un opus de la série Les nouveaux mystères de Marseille que l’on doit à l’écrivain Jean Contrucci.

L’histoire de Rendez-vous au moulin du diable

rendez-vous-moulin-diableEn ce mois d’octobre 1908, rien n’annonçait le drame qui allait secouer Marseille. Dans le parc fréquenté du Pharo qui domine la mer et le Vieux-Port, un petit enfant de deux ans est enlevé en pleine journée, aux yeux et à la barbe de tous. Paul, puisqu’il se prénomme ainsi, n’est pas n’importe qui : il est le fils de Marius Gauffridy, un riche entrepreneur de la cité phocéenne.

Toute l’opinion publique est en émoi et les autorités s’interrogent sur les mobiles de la ravisseuse. S’agit-il d’un crime crapuleux, dans l’espoir d’obtenir une rançon ? À moins que cet enlèvement ne s’inscrive dans un drame familial ? Il pourrait tout aussi bien s’agir de la vengeance d’un concurrent devenu un ennemi mortel : Marius Gauffridy est connu dans les milieux d’affaires pour sa férocité et son caractère retors.

Reporter réputé du quotidien « Le Petit Provençal », Raoul Signoret s’émeut devant un tel drame et va lui aussi mener l’enquête. De leur côté, les autorités explorent aussi les pistes et hypothèses qui s’ouvrent à elles : l’affaire a été confiée au commissaire Eugène Baruteau, l’oncle de Raoul.

Pourquoi faut-il le lire ?

Marseillais, j’ai une tendresse particulière pour ce livre qui offre un regard de qualité sur la cité phocéenne au début du siècle dernier. Avec Rendez-vous au moulin du diable, Jean Contrucci nous offre dans cet épisode des nouveaux mystères de Marseille une belle aventure policière, qui ravira de nombreux lecteurs en quête de suspense et d’intrigues à rebondissements.

Seul bémol : pourquoi dévoiler autant de l’intrigue sur la quatrième de couverture ?