23 ans et 23 jours, de Serge Berthier

  • Posté le : 1 juin 2018 par par

Les pirates font rêver, et vous vous plaisez à imaginer des îles paradisiaques regorgeant de trésors enterrés.  Et si nous cinglions ensemble, toutes voiles dehors, vers la Mer de Chine ? Découvrez 23 ans et 23 jours, un livre de Serge Berthier.

L’histoire de 23 ans et 23 jours

23 ans et 23 jours, Serge BerthierCap sur la mer de Chine ! Une région encore sauvage au début du XIXème siècle, où règnent en maîtres pirates, corsaires et autres forbans. Les corsaires, qui rappelons-le abordent d’autres navires au nom d’un royaume ou d’un état, se livrent à une guerre féroce contre des pirates qui menacent les routes commerciales. Louis, un noble ruiné, vit difficilement dans son château de Pianiccia qui tombe lentement en ruines. Il s’entoure d’une drôle de cour qui apprécie son cynisme et son éloquence. On retrouve dans son entourage Petit-Jean, un enfant qu’il élève sans connaître l’identité réelle de sa mère, ou encore Mahmoud, à la fois barbier et cuisinier. Tous vivent suspendus au retour de Balthazar, capitaine courageux qui parcourt les mers du monde dans son voilier Liberté.

Ensemble tous vont partir pour la Chine. Margot, une fille de joie que fréquente parfois Louis dans une auberge proche de son château, se joint à l’équipée. Les mers d’Asie offrent la promesse d’aventures innombrables, entre pillards assoiffés de richesses et tempêtes redoutables, qui transforment les navires en des coquilles de noix. Toutes ces péripéties vont-elles resserrer les liens entre ces drôles de lurons ? Ou au contraire les éloigner à jamais ? Peut-être même l’amour sera-t-il prêt à surprendre certains d’entre eux, au détour d’une plage, niché dans la crique secrète d’un îlet oublié ?

L’avis d’un lecteur et aspirant pirate

Les grandes heures de la piraterie se situent plutôt au XVII et au XVIIIème siècles, quand les galions regorgeant de l’or des Amériques rejoignaient leurs ports du Portugal ou de l’Espagne. Et pourtant, le phénomène concerne toutes les mers et continue à être très présent, même au XIXème siècle.

Proposer un roman historique qui se déroule dans le théâtre méconnu de la Mer de Chine est un choix à la fois surprenant et rafraîchissant. Les personnages, truculents, se révèlent vite très attachants et l’on se surprend à trembler régulièrement pour eux, se demandant quels nouveaux risques et dangers ils vont devoir surmonter, page après page.

Serge Berthier connaît bien la Chine et y a consacré notamment un ouvrage plus didactique, Le Choc: La Chine en marche. Le livre, bien documenté, ne manque pas de charme.