Cent ans de solitude, Gabriel García Márquez

Cent ans de solitude, de son titre original Cien años de soledad, est certainement l’un des romans historiques les plus connus de la littérature sud-américaine. Ecrit dans les années 1960, il a connu rapidement un grand succès autant auprès des lecteurs que de la critique.

L’histoire de Cent ans de solitude

Le roman accompagne l’établissement, le développement puis la décadence d’un village imaginaire perdu dans les forêts amazoniennes, Macando. Gabriel García Márquez accompagne ainsi la destinée de la famille Buendia, fondatrice du village, pendant six générations.

Si le récit n’est pas daté avec certitude, on peut le situer entre la moitié du XIXème siècle et la moitié du XXème siècle. Guerre civile, développement économique avec l’arrivée du train, installation d’une grande compagnie bananière, les principaux traits caractéristiques de ces temps et de ces lieux sont présents dans Cent ans de Solitude.

La dimension magique et symbolique est particulièrement présente dans l’oeuvre : réincarnations et fantômes s’invitent régulièrement dans le récit, influant sur les évènements.

Pourquoi faut-il le lire ?

Macando est une parabole de la destinée de bien des agglomérations fondées, au XIXème et XXème siècle, dans la jungle sud-américaine. Cent ans de solitude propose un récit de grande qualité, avec à la fois une dimension épique et intimiste. La plume de Gabriel García Márquez, élégante et fluide, permet au lecteur de réellement s’immerger dans un monde qui,surtout des Français, lui est peu connu voire totalement étranger.

Cent ans de solitude s’est vendu à 30 millions d’exemplaires, et a été transposé dans 35 langues. Un livre que nous vous conseillons de lire, sans hésitation aucune !