En nos vertes années, Robert Merle

En nos vertes années est le deuxième livre de la fresque historique Fortune de France, que l’on doit à Robert Merle.

L’histoire d’en nos vertes années

Situer Fortune de France dans l’histoire de France : En nos vertes années se déroule sur deux ans, de 1566 à 1567.

Pierre de Siorac, son demi-frère Samson et Miroul font route vers Montpellier, sur des routes infestées de bandits. Il leur faudra composer avec une bande de papistes, en pèlerinage, pour atteindre sains et saufs la bonne ville de Montpellier.

Là, les deux frères suivront les cours de la célèbre université de la ville, où enseignent des professeurs illustres, comme Jacques Salomon d’Assas, Guillaume Rondelet ou encore Antoine de Saporta. Pierre de Siorac, en ses vertes années, découvrira les plaisirs de la gente féminine, « il gento sesso », en la personne de Marie de Batarnay, femme d’un puissant notable, Guillaume de Joyeuse, lieutenant général du roi. Il rencontrera aussi, dans l’entourage de cette dame de haut rang, Anne de Joyeuse, qui saura séduire Henri et deviendra l’un de ses mignons.

Cédant à la curiosité, Pierre de Siorac cherche à acquérir des cadavres pour mieux comprendre le fonctionnement du corps humain, ce qui lui vaudra quelques déboires. Les trois hommes seront aussi pris dans la tourmente des conflits et huguenots et catholiques. Pierre sauve même, à Nîmes, la vie de l’évêque Bernard d’Elbène. Il délivrera aussi le sénéchal de Nîmes, Jean II de Montcalm. Mais son penchant pour les jolies femmes l’amène à tomber amoureux de sa fille, Angelina.

Les autres livres de la saga

En nos vertes années est le deuxième des treize ouvrages qui composent Fortune de France.

Fortune de France
En nos vertes années
Paris ma bonne ville
Le prince que voilà
La violente amour
La pique du jour