Lucrèce Borgia

Son nom, aujourd’hui encore, est associé à la luxure. Découvrez Lucrèce Borgia.

Pour aller plus loin : Histoire des Borgia

Lucrèce est née dans la ville de Subiaco, petite commune des Appenins proche de Rome, le 18 avril 1480. Elle est décédée à Ferrare le 24 juin 1519. Son père naturel est le cardinal Rodrigo Borgia, neveu du pape Calixte VI et lui-même futur souverain pontife, tandis que sa mère, Vannozza Cattanei, est une riche patricienne de ville éternelle.

Un parfum de soufre

Lucrèce, Lucrezia en italien, a marqué l’histoire pour avoir participé à de multiples scandales auxquels sont mêlés sa famille. On lui reproche ainsi ses trois mariages, la mort de son second époux, des rapports contre-nature avec son père et son frère, et sa participations à des festivités orgiaques en compagnie du pape.

Lucrèce réhabilitée ?

Mais aujourd’hui, les avis divergent sur la véritable nature de Lucrèce, qui semble surtout avoir été un instrument politique aux mains de sa famille.

Ainsi, son premier mariage avec Giovanni Sforza a été annulé par le pape lui-même en 1497 (son père donc) qui, pour des raisons personnelles, souhaitait s’allier à une autre famille. La cause invoquée pour justifier la rupture du mariage est sa non-consommation. Pensez donc au pauvre époux éconduit, meurtri dans sa virilité, qui pour se venger aurait lancé les premières rumeurs d’inceste.

Le second mariage de Lucrèce devait, à nouveau, être rompu pour des raisons politiques. Mais elle a eu un enfant avec Alphonse d’Aragon, épousé en 1498 : comment prétendre à une non-consommation ? La solution choisie par le camp Borgia est des plus radicales : Alphonse est assassiné en 1500. Mais Lucrèce a-t-elle été l’instigatrice ou au moins la complice de ce meurtre odieux ?

Le troisième mariage, célébré en 1501, avec Alphonse Ier d’Este, qui deviendra duc de Ferrare quatre ans plus tard, n’a pas été pour sa part entaché de scandale.

Affranchie de l’influence néfaste de sa famille, Lucrèce Borgia s’est impliquée dans le soutien aux arts. Elle devient ainsi protectrice des arts de la ville de Ferrare.

Lucrèce décède à 39 ans, suite à un accouchement difficile.