Le bel esclave, de Raymond Johnson

Le bel esclave, Un épisode de la vie romaine sous Néron, de Raymond Johnson, est un roman historique qui plonge le lecteur dans la Rome Antique.

L’histoire du bel esclave

Imaginez… Vous avez dix ans et avez grandi dans les sombres forêts de Germanie. Votre enfance n’a pas été heureuse, vous n’aviez pas toujours à manger,  mais vous étiez chez vous. Et brutalement, votre quotidien bascule : votre famille vous vend à un marchand d’esclaves, qui vous arrache de votre terre natale et vous conduit dans la glorieuse et intimidante ville de Rome. Le centre du monde, alors. Et vous vous retrouvez à servir au palais du richissime Préfet.

Mais vous avez un atout, dans ce monde inconnu, fascinant et menaçant. Vous avez du charme, et votre beauté ne laisse personne indifférent, vous permettant de vous attirer les bonnes grâces de vos maîtres. Mais la jalousie règne entre les esclaves, et on vous retrouve assassiné.

Fou de rage, votre maître cherche non pas un coupable, mais des coupables. Le Sénat romain, qui est en charge de l’affaire, ordonne l’exécution des 400 esclaves qui se trouvaient « sous le toit » de l’influent préfet lorsque le crime fut commis.

Pourquoi faut-il le lire ?

La Rome de Néron intrigue. Alors au faîte de sa puissance, elle a fait montre d’une barbarie et d’une décadence en contradiction totale avec les raffinements auxquelles la cité était parvenue. Avec Le bel esclave,  Un épisode de la vie romaine sous Néron, Raymond Johnson nous livre un roman bouleversant et dérangeant, qui révèle le cynisme et la folie d’hommes qui se prétendaient issus de la plus haute civilisation de leur temps… Mais qui ont fait preuve des sentiments les plus vils et les plus bestiaux.