Jaune de Naples, de Jean-Paul Desprat

Jaune de Naples est un roman historique de Jean-Paul Desprat consacrée à Marie-Antoinette.

L’histoire de Jaune de Naples

Marie-Antoinette, membre de l’illustre et puissante famille des Habsbourg, épouse au printemps 1770 Louis XVI, qui règne sur le Royaume de France et qui est le chef de la prestigieuse famille des Bourbons.

Sa soeur, Marie-Caroline, a elle aussi épousé un roi, celui des Deux-Siciles en Italie. Et les deux soeurs, qui se lancent dans une compétition frivole, veulent chacune posséder la porcelaine la plus fine et la plus délicate. Marie-Antoinette, qui connaît la qualité des porcelaines italiennes, mandate un homme de la manufacture de Sèvres pour dérober le savoir italien tant que Charles III, qui dans cet arbre généalogique plutôt embrouillé des familles royales européennes, est le beau-père de Marie-Caroline, essaie d’empêcher la production de porcelaine dans le royaume italien…

Pourquoi faut-il le lire ?

Marie-Antoinette a souvent été accusée par le peuple d’affamer les « bonnes gens » pour s’offrir le luxe le plus tapageur et frivole qui soit. Ce livre, dont le thème de départ est plutôt frivole, évoque des thèmes lourds de conséquences, qui poussent à la réflexion : en partant d’un défi égoïste fondé sur l’orgueil, la qualité d’un service en porcelaine, découlent des conséquences tragiques, des emplois perdus, des destins fauchés, des affaires d’Etat…

Jaune de Naples est un roman prenant et touchant. Jean-Paul Desprat, historien, sait conjuguer la fidélité à l’Histoire avec une plume de qualité : les personnages et les situations prennent vie sous sa plume, au grand bonheur des lecteurs.