Clémentine : Le roman de la femme à barbe, de Patrick Pasky

Dans Clémentine : Le roman de la femme à barbe, Patrick Pasky nous raconte l’histoire surprenante de Clémentine, une femme étonnante qui a vécu à cheval sur les XIXe et XXe siècles.

L’histoire de Clémentine : Le roman de la femme à barbe

clementine femme barbeLes fêtes foraines du XIXème et du début du XXè siècle proposaient parfois des attractions des plus douteuses : les « monstres humains », nains, hommes troncs ou dotés d’un appendice ou d’un membre supplémentaire et femmes à barbe.

Clémentine est une femme à barbe, dotée d’une pilosité à faire frémir d’envie un hipster au destin extraordinaire. Femme mariée de caractère, un temps boulangère puis tenancière de bar, elle décide suite à un pari avec ses clients de se laisser pousser la barbe, acquérant rapidement une immense notoriété. Mais plus que par sa barbe, c’est par sa force de caractère que Clémentine séduit. Son engagement pour la Croix-Rouge durant la Grande Guerre finit en effet de la transformer en véritable mascotte. Elle sera invitée ensuite par quelques-unes des plus grandes célébrités d’Europe, dont plusieurs têtes couronnées.

Pourquoi faut-il le lire ?

 Dans son Le roman de la femme à barbe, Patrick Pasky nous invite à découvrir en toute simplicité le destin bien peu ordinaire de Clémentine. Plus qu’une simple biographie, ce roman offre une véritable leçon de vie. Clémentine, par son courage, a réussi à transformer ce que pourraient auraient vécu comme une malédiction en véritable force. On prend plaisir, au fil des pages, à partager l’existence d’une femme (à barbe) au poil, particulièrement attachante et à la personnalité généreuse.

La gouaille de Patrick Pasky trouve ici toute sa place et dépeint un monde truculent dans lequel on se vautre avec volupté.