Damalis, de Marie Barthelet

  • Posté le : 7 juin 2018 par par

Prêt à voyager dans le temps ? Rendez-vous en Grèce, au VIIè siècle avant JC avec Damalis, un livre de Marie Barthelet.

L’histoire de Damalis

Damalis, de Marie BartheletDamalis vient de Thrace. Cette contrée du nord-est de la péninsule hellénique est réputée barbare aux yeux des Grecs qui y trouvent régulièrement des esclaves. Damalis a été vendu alors qu’il n’était encore qu’un adolescent à une riche famille d’aristocrates de la cité de Milet, située sur la côte de l’Anatolie.

Débarqué dans un monde nouveau pour lui, il doit tout apprendre : la langue, mais aussi la culture. Sa curiosité ainsi que sa persévérance lui permettront de trouver sa place dans un monde étonnant et riche en merveilles, quand la culture grecque pose les bases de notre monde moderne : la monnaie, la philosophie ou encore les mathématiques prennent littéralement vie sous ses yeux, ici et ailleurs dans les autres cités grecques.

Damalis croisera sur sa route une hétaïre poétesse, sorte de dame de compagnie, un potier dont le talent est incontestable, un soldat qui se targue d’être un peu philosophe, et enfin un maître des potions. Tout cela dans un contexte complexe, où la guerre règne plusieurs années avec le royaume voisin de Lydie.

L’avis d’un lecteur

Plonger dans l’Antiquité grecque est un pur bonheur. Cette époque si bouillonnante d’idées nous est en effet plutôt méconnue, alors que la civilisation hellénistique a été l’une des plus brillantes et foisonnantes au monde, jetant les bases de principes et préceptes toujours enseignés et suivis plus de 2500 ans plus tard.

Les personnages hauts en couleur que Damalis croise sur sa route se mettent au service d’un style imagé et sensible, et l’on se surprend à s’attacher aux protagonistes tout en ayant l’impression d’évoluer dans un monde familier, et si proche que l’on oublie que 2500 ans nous séparent de Damalis et de ses compères. Ce monde est dur, cruel (vous découvrirez comme le héros est devenu esclave), mais il n’en possède pas moins sa part de beauté, si l’on sait s’en saisir.

Si le rythme tend à légèrement s’essouffler vers la fin, ce roman historique de Marie Barthelet n’en demeure pas moins une très bonne surprise ! Il y a une touche de fable dans ce roman, et ce n’est pas pour déplaire, loin de là.