Jeanne d’Arc, de Michel Peyramaure

Jeanne d’Arc, de Michel Peyramaure, est un roman en deux tomes consacré à l’héroïne éponyme.

L’histoire de Jeanne d’Arc

La vie de Jeanne d’Arc est ici présentée par Michel Peyramaure, avec une approche romancée, dans les tomes de son oeuvre Jeanne d’Arc.

Et Dieu donnera la victoire s’intéresse à l’enfance de cette bergère d’un village perdu de Lorraine qui deviendra l’un des plus grands personnages de l’Histoire de France. Le livre commence en 1412, où le lecteur fait la connaissance de Jeannette, une paysanne vivant dans une famille plutôt aisée du petit village de Domrémy.

Mais la jeune fille n’est pas comme ses petites amies, car elle entend, dès l’âge de treize ans, des voix qui l’exhortent à bouter l’Anglais hors du royaume de France. Sa pugnacité finit par payer et elle parvient à convaincre la noblesse locale, puis le dauphin lui-même. À la tête d’une armée à seulement 17 ans, elle parvient à libérer Orléans, la clef du sud du royaume. Mais ses exploits ne s’arrêtent pas là, car Jeanne d’Arc parvient aussi à conduire le dauphin jusqu’à Reims pour le faire couronner roi. Le sacre a lieu le 17 juillet 1429, fin du premier tome.

La couronne de feu s’attache à la destinée de Jeanne la Pucelle suite au sacre du roi. Mais, si Charles VII souhaite trouver une fin diplomatique au conflit, en se réconciliant notamment avec le parti bourguignon, Jeanne d’Arc est convaincue que sa mission doit continuer tant qu’il reste un seul Anglais en France. Abandonné par le roi, elle continue la lutte d’escarmouche en siège, sans parvenir à prendre l’avantage.

Ainsi, elle échoue devant Paris, par manque de soldats. Elle est capturée ensuite devant Compiègne par les Bourguignons, alors qu’elle participe à la défense de la place forte. Livrée aux Anglais, elles est jugée pour hérésie. Monseigneur Cauchon,  évèque de Beauvais et créature des Godons, la condamne à mort. Elle est brûlée à Rouen, sur la place publique.

Pourquoi faut-il le lire ?

Encore un énième roman sur Jeanne d’Arc, risquez-vous de penser à la lecture de cette fiche de lecture… Et pourtant, une fois de plus, la plume de Michel Peyramaure redonne vie, avec une présence que peu d’auteurs peuvent atteindre, à l’épopée de Jeanne d’Arc. Elle n’est ni une folle, ni tout à fait une sainte, simplement une femme au destin exceptionnel, dont les convictions eurent raison de tous les doutes, de toutes les résistances, et qui finit par connaître un tragique destin.