Le sang des ombres, de Viviane Moore

Le sang des ombres constitue le cinquième tome de la saga historique et policière L’épopée des Normands de Sicile.

L’histoire du sang des ombres

En 1156, les Normands occupent la Sicile depuis plusieurs décennies, mais rien ne semble vraiment avoir changé à l’intérieur des terres, où pèse encore le souvenir des temps grecs puis romains. C’est en ces contrées encore sauvages, où les temples de l’ancienne cité de Syracuse côtoient les villas oubliées des riches patriciens, qu’on découvre le corps d’une servante. Celui-ci est affreusement mutilé, et en ces régions et vallées loin de tout, les populations sont vite enclines à la superstition. Qui, homme, bête ou démon, peut ainsi mutiler et massacrer tant de femmes et de filles ? On dirait les victimes choisies au hasard. Tancrède d’Anaor, qui a déjà à plusieurs reprises prouvé ses talents d’enquêteur, aura fort à faire pour dénouer cette nouvelle intrigue. Ses sentiments ne risquent-ils pas de le mener à sa perte ? Le sang des ombres risque fort de couler à nouveau…

Pourquoi faut-il le lire ?

Après l’isolement d’une citadelle perdue en Normandie, les aventures d’une traversée en pleine mer, les intrigues d’un palais et d’une cour royale, Le sang des ombres nous plonge au coeur de la vie reculée des campagnes de Sicile. Une vie âpre et simple, menée par des gens durs à la tâche, mais sujets à la peur et à la déraison quand semble se manifester le surnaturel. L’enquête policière que mène Tancrède risque fort de tenir le lecteur en haleine jusqu’aux dernières pages.

Le sang des ombres est le cinquième tome de l’épopée des Normands de Sicile.

Le peuple du vent
Les guerriers fauves
La nef des damnés
Le hors venu
Le sang des ombres
Les dieux dévoreurs
À l’orient du monde