Le Périple de Baldassare, d’Amin Maalouf

Le Périple de Baldassare est un roman d’Amin Maalouf.

L’histoire du Périple de baldassare

Un rêve peut guider une vie entière, façonner une existence. Baldassare Embriaco est  un Génois d’Orient dont le métier est l’achat et la vente d’objets curieux et insolites. Rien ne pourra le distinguer d’autres négociants, si ce n’est qu’il caresse un rêve fou et emploie toute son énergie à le réaliser : Baldassare Embriaco recherche un livre hermétique qui renfermerait ni plus ni moins que le Salut du Monde. Ainsi, un matin de l’an de grâce 1665, le voilà qui abandonne la ville de Gibelet pour se lancer dans une quête improbable, qui l’entraînera dans de nombreuses aventures.

Il devra faire face aux redoutables tempêtes, aux pirates, se retrouvera au milieu de guerres sanglantes… Mais sera aussi touché par la grâce de l’amour. Son histoire déroutante, il la couche sur le papier de son journal intime, et se défend en entrant en guerre contre la raison excessive qui ne peut, pour lui, qu’assoupir l’homme en l’amputant de ses rêves.

Pourquoi faut-il le lire ?

Baldassare est certainement le plus autobiographique de tous les personnages qu’ait pu inventer Amin Maalouf, qui assume autant ses doutes que ses insuffisances. Et même mieux, qui s’en fait des alliés. Le Périple de Baldassare a nécessité six ans de travail et la lecture de deux cent ouvrages, et au final constitue l’une des oeuvres les plus abouties d’Amin Maalouf.