Le rêve de Zamor, d’Eve Ruggieri

Eve Ruggieri nous plonge avec son roman Le rêve de Zamor au coeur de l’Inde du XVIIème siècle

L’histoire du rêve de Zamor

Zamor est un enfant des rues, qui a grandi dans les bas quartiers d’un comptoir commercial des Indes. Il mène sa vie de port en port, sillonne les mers dans des conditions épouvantables. Mais son destin bascule quand il est vendu à Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu. Celui-ci, pour s’attirer les bonnes grâces de la comtesse de Barry, va lui faire présent de Zamor. Vêtu en « nègre » de cour, il se fera apprécier de nombreux puissants de Versailles, qui apprécient sa malice et son caractère exotique.

Mais Zamor, malgré ses airs enjoués de façade, souffre profondément des vexations qu’il a subies. En France, baignant dans la frivolité de la cour, il côtoie aussi les idées des Lumières…. Et son coeur lui joue des tours, puisqu’il tombe follement amoureux de la comtesse, sa maîtresse, qui ne lui rend que de l’indifférence, voire de la condescendance.

L’amertume et la rancoeur le pousseront à la trahison. L’enfant de Chandernagor, à la peau brune, amusait les princes, qui le considéraient comme un souffre-douleur. Ne voulant être le dindon de la farce, Zamor se retrouvera pris dans les imbroglios tragiques de la vie politique de son temps.

Pourquoi faut-il le lire ?

Eve Ruggieri dépeint avec justesse et réalisme un aspect des Lumières méconnu. Celui de l’homme européen, conquérant, qui s’amuse du reste du monde, le traite avec mépris ou condescendance. Le jeune Zamor a tout du héros tragique. Né dans un milieu défavorisé, il côtoie les grands de son monde qui le tolèrent tout juste, comme « animal de compagnie », ne respectant ni son humanité, ni ses aspirations. Voulant jouer un rôle dans un monde qui n’est pas le sien, Zamor s’en brûlera les ailes.