Mémoire de pierre, d’Alain Orthlieb

Mémoire de pierre est un roman agréable à lire et divertissant consacré à la Préhistoire, écrit par Alain Orthlieb.

L’histoire de mémoire de pierre

Une pierre taillée trouvée au bord d’une rivière. La pointe d’une flèche lithique, datant de la Préhistoire. Le jeune Cassignol, à l’origine de cette découverte, devient un passeur de mémoire. Car cette flèche a une histoire à raconter, celle du jeune Sénoé, chasseur de tout juste quatorze printemps du clan des Nours. Sa tribu, semi-nomade, vit de gibier et de cueillette. Elle n’a pas de territoire défini, mais se déplace en fonction de ses besoins. Pourquoi le jeune Sénoé ne pourrait-il franchir le gué, et poursuivre blessée par son trait ?

Entraînant ses deux compagnons, le fidèle « La sauterelle » et Gurd, veule et retors, Sénoé traverse la rivière. Il ne sait pas encore qu’il accompagne ainsi l’Histoire en marche, et façonne sa propre légende… Saura-t-il comprendre ces gens si différents des siens, qui s’attachent à une terre, la possèdent et la cultivent ? Pourra-t-il faire accepter à son propre clan de chasseurs les cultivateurs des Cénolles, allant contre la haine et les préjugés d’une partie de sa propre famille ? Et surtout, Sénoé, adolescent de quatorze ans, arrivera-t-il à déclarer sa flamme à la jolie Fa, et ainsi répondre à l’ardent désir que tempère une timidité maladroite ?

Mais n’oublions pas le jeune Cassignol, l’inventeur de la pointe de silex. Lui aussi a une histoire à nous raconter.

Commandez Mémoire de pierre chez notre partenaire Amazon

Pourquoi faut-il le lire ?

Tu… Par ce choix, le narrateur s’adresse directement au jeune Cassignol, faisant presque abstraction du lecteur qui se sent happé, bien malgré lui, dans une histoire dans laquelle il se serait invité en glissant un oeil par la fenêtre. Cette deuxième personne du singulier accompagnera le jeune Cassignol, quand Sénoé sera gratifié d’une troisième personne… Qui pourrait faire penser à une distance plus grande, certainement celle du temps, mais pas celle qui sépare le lecteur des personnages.

Car la force de ce livre est son style simple et agréable à lire. Nos lointains ancêtres s’expriment comme vous et moi, et si l’ambiance de la Préhistoire, au coeur du livre Mémoire de pierre, est fidèlement restituée (du moins l’idée que s’en font archéologues et grand public), le choix d’une langue moderne nous rend Sénoé et ses acolytes bien plus familiers. Mémoire de pierre est donc un roman agréable à lire, de ceux qu’on aime avoir sur sa table de nuit pour en lire quelques pages avant de s’endormir. Ce livre peut séduire autant les adolescents que les adultes qui ne veulent pas s’embarrasser d’une littérature grandiloquente.