La confession impériale

La confession impériale est un roman historique de Michel Peyramaure, qui s’intéresse à la vie de Charlemagne.

L’histoire de la confession impériale

Charlemagne, par ses conquêtes et la reconnaissance de l’Eglise, a su s’imposer comme un souverain incontournable, fondateur de l’histoire européenne. Alors que l’âge pèse de tout son poids sur ses épaules, Charlemagne se confie à Eginhard, son secrétaire avec lequel il s’est lié d’une amitié sincère. Il veut confier à la postérité l’oeuvre de sa vie et la construction de son empire carolingien.

Ensemble, l’empereur et son serviteur portent un regard lucide sur l’oeuvre exceptionnelle de l’homme d’Etat. Ce dernier revient sur ses plus grandes réussites, mais aussi sur les parts d’ombre de son règne, révélant des aspects ambiguës et méconnus de sa personnalité. Cette histoire se traduit, en grande partie, par des épopées militaires successives, menées chaque été aux confins des terres civilisées.

Pourquoi faut-il le lire ?

Michel Peyramaure n’est pas un nouveau venu dans le roman historique, loin de là. Il a écrit d’innombrables romans explorant les siècles passés, comme un cycle de deux tomes sur Jeanne d’Arc, ou encore Les chiens sauvages, consacré aux révoltes paysannes sous Louis XIII…

Avec La confession impériale, Michel Peyramaure nous offre un éclairage nouveau sur une grande page d’Histoire, et nous invite, avec son talent habituel, à s’immerger à nouveau dans un passé qui, sous sa plume, nous semble étrangement présent. En mettant l’accent sur les questionnements de Charlemagne, il nous dresse de ce personnage historique un portrait plus nuancé et, au final, plus humain.