Ma mère la terre, mon père le ciel, Sue Harrison

Ma mère la terre, mon père le ciel, est un roman historique de Sue Harrison qui prend place il y plusieurs milliers d’années avant notre ère, loin vers le Nord, entre l’actuelle Alaska et les côtes orientales de la Sibérie.

L’histoire de Ma mère la terre, mon père le ciel

Ma mère la terre, mon père le cielIl y a dix mille ans, les glaces recouvraient l’immense partie du globe. Au nord, dans les îles Aléoutiennes alors prises par la banquise et enchâssées par les glaciers, pêcheurs et chasseurs doivent faire face à la faim, celle qui obsède, celle qui tue. C’est dans ce monde intense et cruel que naît Chagak. Dès sa naissance, la petite fille est promise à un homme valeureux, Traqueur de phoques. Un destin tout tracé semble l’attendre.

Mais les siens vont être massacrés par une horde de nomades sanguinaires, l’obligeant à s’enfuir avec son petit frère, un nourrisson de quatre mois. Elle va devoir survivre et trouvera dans la vengeance la force de ne pas définitivement se laisser aller au désespoir.

 

Un récit profondément contemporain

Vous apprécierez forcément le travail de documentation de l’auteur, Sue Harrison, qui s’est attachée malgré la modernité du récit à nous retranscrire avec fidélité une époque lointaine. Cette épopée est particulièrement prenante et vous vous identifierez très facilement à Chagak. Ce monde hanté par la violence, dominé souvent par la peur, porté par l’envie de survivre, de résister à la faim, au froid, aux hommes, poussé par l’aspiration à l’amour aussi, quelquefois, nous semble étrangement proche.

Ce livre se lit très facilement, ce qui en fait un très bon livre pour les vacances ou pour une après-midi d’hiver, confortablement emmitouflé dans un plaid, une tasse de chocolat chaud posée sur la table basse à côté, tandis que dehors tombe la neige.

Si vous aimez ce roman, vous pouvez lire la suite : Ma soeur la lune, de Sue Harrison