Ma soeur la lune, de Sue Harrison

Alors que le climat se réchauffe lentement, partons au coeur de l’Alaska lointaine, dans ce roman historique qui nous plonge en pleine Préhistoire. Ma soeur la lune, de Sue Harrison, nous permet d’accompagner la jeune Kiin, promise à un mariage qu’elle ne désire pas.

L’Histoire de Ma soeur la lune

Revenons en arrière. Longtemps en arrière. À l’époque où l’écriture n’était pas née, où l’agriculture commençait à peine ses premiers balbutiements. Et dirigeons-nous vers le nord du monde. Vers les îles aléoutiennes plus précisément, un chapelet de terres qui relient les côtes de l’actuelle Alaska avec le littoral le plus oriental de la Sibérie. Elles étaient alors prises dans les glaces, mordues par un froid intense.

Ce monde hostile et âpre  accueille des tribus résolues à y vivre, malgré les épreuves. C’est là que vit la jeune Kiin, fille d’un père qui rêve d’avoir un héritier mâle, un futur chasseur qui se couvrira de gloire. Pour échapper à son sort funeste, Kiin est promise alors qu’elle n’est qu’un nourrisson à l’un des fils de Chagak. Vivez en compagnie de Samig et Amigigh, les fils de Chagak, le destin épique de Kiin. Dans ce triangle amoureux où, éprise d’un homme, elle est promose à un autre, Kiin va devoir se débattre avec le poids des conventions dans un monde où la civilisation demeure encore une idée plus qu’une réalité.

Une lecture au nord du monde

Les  îles aléoutiennes en ces temps glaciaires sont certainement l’un des personnages à part entière de ce roman historique passionnant de Sue Harrison. Vous apprécierez la plume et le récit haletant proposée par l’auteur dans Ma sœur la lune. Un thème actuel, auquel de nombreux autres auteurs se sont essayés, que Sue Harrison revisite avec modernité malgré un ancrage historique aussi fort que lointain.

Avant de plonger dans la lecture de Ma soeur la Lune, lisez Ma Mère la Terre, mon père le Ciel du même auteur.