L’Horizon bleu, de Dorothée Piatek

L’Horizon bleu est un roman historique jeunesse que l’on doit à Dorothée Piatek.

L’histoire de l’Horizon bleu

Pierre, instituteur dans une commune du Nord de la France, mène une vie paisible en compagnie d’Elisabeth, son épouse. Mais voilà qu’éclate brutalement la première guerre mondiale. Comme de nombreux hommes dans la force de l’âge, Pierre est appelé et doit rejoindre les armées, au front. Pendant quatre ans, sa femme et ses élèves ne cesseront d’être à ses côtés, dans ses pensées… Il puise dans les souvenirs de son existence passée la force de rester vivant. Dans les lettres qu’il transmet à sa femme, Pierre raconte son difficile quotidien et sa survie, jour après jour. Avec l’espoir que cesse enfin cette interminable guerre qui aurait dû être courte.

Pourquoi faut-il le lire ?

Dorothée Piatek, avec le témoignage d’un poilu qui n’a jamais existé, mais qui ressemble en tous points à cent mille poilus, confie aux jeunes lecteurs une vision juste et bouleversante de ce qu’a été la première guerre mondiale. Quand on quitte les hauteurs du tableau épique pour ramper dans la boue, à côté des soldats, quand on partage leur quotidien en présence de la vermine et des rats, on comprend mieux l’absurdité de tels conflits.

L’Horizon bleu alterne le  récit à proprement parler et la restitution de lettres attribuées au personnage principale, Pierre.

À partir de 12 ans.