La chute des géants, de Ken Follett

La chute des géants est un roman de Ken Follett, connu notamment pour ses livres d’aventure et ses deux romans historiques sur le Moyen-âge anglais.

L’histoire de la chute des géants

En 1911, l’Europe triomphante se partage une grande partie du monde. Les grandes nations n’imaginent pas encore, malgré les tensions et la course aux armements, que va bientôt éclater une guerre dévastatrice.

Dans ce monde qui est prêt à imploser, cinq familles vont voir leur destin se croiser.Elles viennent des cinq coins du monde, d’Amérique, de Russie, d’Allemagne, d’Angleterre ou du Pays de Galles, et vont s’aimer, se déchirer, se réconcilier et à nouveau se tourner le dos, suivant les frissons de l’Histoire : la Première Guerre mondiale va défaire les vieux empires, la révolution russe va en créer un autre, plus terrifiant encore.

Les Williams, depuis des générations, sont mineurs. Ils sont indissociablement liés aux Fitzherbert, les propriétaires des galeries qu’ils contribuent à agrandir, pour le meilleur et aussi pour le pire. Ethel Williams, ainsi, entretient une passion secrète et très forte avec le comte Fitz, qui pour sa part est marié à la princesse Béa, de la famille du tsar. Il s’engagera dans la politique et se battra avec conviction pour que l’on accorde aux femmes le droit de vote.

Billy Williams quant à lui, quitte l’obscurité de la mine pour l’enfer des tranchées : d’abord sur la Somme, ensuite sur le front russe… Lady Maud Fitzherbert, quant à elle, aura le coup de foudre pour le mystérieux et charmant Walter von Ulrich, qui se révèle être un espion à la solde de l’ambassade allemande à Londres.

Gus Dewar est un proche collaborateur de Wilson, président des Etats-Unis d’Amérique, dévoré par l’ambition. Grigori et Lev Peshkov, frères et orphelins, caressent le rêve d’émigrer et de quitter leur pays pour une terre d’asile plus accueillante. Mais entre la guerre, la mobilisation, les combats contre les Allemands, puis la Révolution et la guerre civile…

Pourquoi faut-il le lire ?

Dans La chute des géants, Ken Follett renoue avec les thèmes qui lui sont proches : ses personnages, aspirant à vivre la vie de leur rêve, se heurtent à chaque fois à un coup de sort ou à un revirement à même de les pousser au découragement…

Et pourtant, les livres de Ken Follett sont profondément humanistes : ses héros s’accrochent, avancent, courbés, dans la tourmente, et louvoient sans perdre de vue leurs desseins.

La chute des Géants, premier tome d’une série sur le siècle dernier, sobrement intitulé Le Siècle, est un livre qui mérite qu’on s’y attarde.