Montaillou, village occitan, d’Emmanuel Le Roy Ladurie

Montaillou, village occitan, nous raconte le quotidien d’un petit village du sud de la France durant l’Inquisition.

L’histoire de Montaillou, village occitan, de 1294 à 1324

Montaillou est un petit village occitan, en plein coeur de ce que l’on nomme aujourd’hui le pays cathare. Pas très loin d’Ax-les-Thermes, dans le département de l’Ariège. Au tournant des XIII et XIVème siècles, il est pris dans la tourmente de l’inquisition. Jacques Fournier, évêque de Pamiers, qui un jour régnera sur la Chrétienté, sous le nom de Benoît XII, dirige le tribunal dont la mission est de confondre les hérétiques attachés à la foi cathare, et de restaurer l’unité de la foi dans son diocèse. Dans le village de Montaillou, vingt-cinq personnes sont suspectées d’être d’obédience cathare. Ils sont longuement interrogés par le tribunal, et les propos échangés durant toute la durée de l’enquête, ainsi que les débats des éventuels  procès qui ont suivi, ont été consignés.

Dans Montaillou, village, occitan, Emmanuel Le Roy Ladurie redonne vie à cette somme d’informations pour retracer le quotidien d’une petite communauté rurale médiévale. On y découvre des personnages attachants, comme le pâtre qui répond au patronyme de Pierre Maury, et on en apprend plus sur les relations qui unissent ou divisent les habitants. Pierre Clergue, le curé de la paroisse, est ainsi connu pour courir les filles alentour.

Pourquoi faut-il le lire ?

Montaillou, village occitan, n’est pas un roman historique à proprement parler. Il s’agit d’un témoignage unique, extraordinairement bien documenté, de ce qu’à pu être la vie, jour après jour, d’un village de montagne occitan du début du XIVe siècle. Le travail de recherches réalisé par Emmanuel Le Roy Ladurie est immense, et il en résulte un ouvrage particulièrement immersif, où les fantômes des passés redeviennent des gens comme vous et moi, avec des soucis, des attentes, des peurs et des joies similaires aux vôtres comme aux miens.